Lucile GOUËZIGOUX

Maîtrise Français Langue Etrangère

 

Les Journaux d'Apprentissage

Dossier sous la direction de Patrick CHEVREL

Université Nantes, UFR Lettres,

Année universitaire 1999-2000


Remerciements

Un grand merci aux étudiants

du Centre International D’Etudes Françaises (CIDEF) d’Angers, 

qui ont bien voulu répondre à mon enquête.


SOMMAIRE

Introductionp. 2

<Enquêtes p. 3

Analyse globalep. 9

 Auto-critiquep.10

<Journal d’apprentissage personnelp.11

Conclusionp.14

Annexes p.15

INTRODUCTION

Les Journaux d’Apprentissage permettent de connaître réellement les difficultés mais aussi la joie qu’ont les apprenants d’apprendre notre langue, notre culture. Dans le cas où cette étude serait faite en milieu endolingue, comme c’est le cas ici, il aide également à voir si l’étudiant n’est pas trop marqué, voir choqué, par les coutumes et leshabitudes françaises. Selon la nationalité de l’apprenant le journal d’apprentissage sera plus ou moins intime et riche en sentiments. En effet, il n’y aura aucune implication directe de la part d’un arabophone, seulement un emploi du temps heure par heure. A l’inverse, le journal d’apprentissage d’une Américaine traduira le vécu, le perçu, le senti, c’est un véritable journal détaillé et intime. Faire une étude sur ce type de rédaction est non seulement très intéressante mais aussi très enrichissante. Toutefois, l’enseignant ne peut demander un tel travail à ses apprenants dans la mesure ou l’étude pourrait être faussée. Les apprenants pourraient ne pas se livrer entièrement. Bien entendu le Journal d’apprentissage devra être fait dans la langue maternelle, cela permettra à l’apprenant de confier tout, et vraiment tout, ce qu’il a envie d’écrire. Ainsi de tels écrits deviennent indispensables pour de jeunes enseignants FLE qui n’ont aucune expérience de ce type d’enseignement. Les confrontations culturelles peuvent parfois poser problème. Connaître comment un Japonais, un américain, un européen…etc, réagissent à notre culture permet d’adapter sa manière d’enseigner à son public.

Le gros problème rencontré ici, est le facteur temps. Pour faire une étude cohérente et approfondie, il est nécessaire de lancer les journaux d’apprentissage sur une plus longue durée que deux mois. Une année serait vraiment l’idéal pour étudier le comportement des apprenants. D’autre part pour prendre un peu de recul face à notre analyse, d’autres journaux devraient être réalisés l’année suivante afin d’avoir un vaste échantillon de remarques. Notre étude a donc pour point de départ un questionnaire, portant plus sur un plan culturel que linguistique. Il ne peut être le reflet complet du journal d’apprentissage certes, mais il engage à faire une étude plus approfondie ultérieurement. Une soixantaine d’enquêtes a été distribuée au Centre international D’Etudes Françaises (C.I.D.E.F) situé à Angers. Malheureusement, seulement trente d’entre-elles ont pu être récupérées. Il sera cependant intéressant, de les mettre en parallèle. Enfin, insatisfaite de mon analyse en tant que Journal d’apprentissage, il m’a semblé intéressant d’introduire mon journal d’apprentissage personnel ( de l’apprentissage du chinois), effectué lors de la mention FLE.

Les Enquźtes

Les enquêtes ont été réalisées personnellement et après plusieurs modifications, elles ne sont toujours pas parfaites. Voulant avoir un maximum de détails pour me rapprocher le plus possible d’un journal d’apprentissage, ma curiosité ne s’est cependant tournée que vers le changement culturel que les apprenants ont pu rencontrer et non vers les difficultés d’apprentissage du français, ce qui est regrettable.

Ci-dessous vous trouverez le questionnaire proposé, ainsi que les réponses suggérées et une analyse personnelle : 

ENQUÊTE

Bonjour, je m’appelle Lucile et je suis étudiante en maîtrise de Français Langue Etrangère à l’université de Nantes. Je fais des recherches sur l’intégration des étudiants étrangers dans notre société française et j’ai besoin de votre aide !

Merci de bien vouloir compléter ce questionnaire et le remettre à Marie-Noëlle Le CAM ou à Cécile MORIN, professeurs au C.I.D.E.F., avant le JEUDI 2 DECEMBRE au plus tard.

A vos stylos !

1-De quelle nationalité êtes-vous ?16 Américains(es), 12 Japonaises, 2 Anglaises, 1 Suédois,1 Haïtien, 1 Coréen

2-Quel âge avez-vous ? 18 à 30 ans

3-Quel est votre profession ?étudiants et 1 professeur britannique de Droit.

4-Combien de temps restez-vous en France ? (précisez votre date d’arrivée et de départ)

1 année universitaire (Septembre-Juin)pour la majorité, 1 semestre pour quelques-uns.

5-Pourquoi êtes-vous venu en France apprendre le français ?

®Américains : Echange universitaire, pour devenir professeur de français, la France est le meilleur endroit pour apprendre le français correctement.

®Suédoise : Pour parler français couramment.

®Anglaises : Dans un cadre professionnel, Validation d’un examen de français en France.

®Haïtien : intérêt personnel

®Coréen : étudiant en littérature française

®Japonais : changer de vie, nécessité, devenir professeur de français au Japon, aller à l’école d’art floral à Paris.

¯La plupart des étudiants viennent étudier le français en France non pas par obligation, sauf dans le cas d’un échange scolaire, mais par envie. Ils reconnaissent que la France est le meilleur endroit pour apprendre à parler couramment français. Notons aussi que beaucoup ont besoin du français dans leur future profession.

6-Pourquoi avez-vous choisi d’étudier dans la ville d’Angers ?

®Jolie ville, jumelage universitaire, région où l’on parle le français sans accent, notoriété du CIDEF.

7-a)Dans votre pays, comment imaginez-vous les Français ? (exemple : un français porte un béret) 

®Américains :- Grossiers, fumeurs, petits, portant un béret, une chemise à carreaux bleu et blancs, buvant beaucoup de vin, impolis, sales, n’aimant pas parler une autre langue aux étrangers, un peu égoïstes, anti-américains, fier d’être français, peu accueillants, strictes, rigides, froids

+ minces, mangeant des baguettes de pain, aimant bien vivre (nourriture gourmande et produits de luxe), romantiques, beaux, bien habillés.

®Suédoise :+ Très énergiques, aimant le fromage, le vin, la bonne cuisine.

®Anglaises :- un peu nationalistes, n’aimant pas les Anglais, fumant beaucoup, buvant beaucoup de café, bavards.

+ aimant parler de philosophie, mangeant bien.

®Coréen :